Optimiser vos contenus web pour créer de l'adhésion.

Vous créez du contenu pour alimenter votre site web, les réseaux sociaux, les blogs etc. Mais connaissez-vous les petits trucs pour amener votre lecteur à la prise de contact ?

Les 3 leviers techniques-clés à soigner en Content marketing

par  | Jan 12, 2017 | ArticlesDéveloppement | 0 commentaires

B2B content marketingLe Content marketing en B2B est devenu essentiel. Déjà en 2015, 86% des entreprises B2B avaient mis un place une stratégie de contenu sur Internet. Oui, le contenu est devenu roi. Il crédibilise l’expertise que vous avez dans votre domaine, tout en vous permettant de raconter une histoire engageante et attrayante autour de vos produits ou vos services.

Pourtant, bien des entreprises passent à côté des facteurs de réussite de leur stratégie de content marketing. Au cœur de ce succès se trouvent 3 leviers techniques centraux, qu’il s’agit de ne pas négliger, et à propos desquels existent des bonnes pratiques à mettre en place de manière simple et efficace. Et si vous vous y mettiez dès maintenant ?

 

Le call-to-action, élément premier de votre stratégie de conversion

Le call-to-action, autrement appelé CTA par les adeptes des acronymes marketing en tout genre, est un bouton qui, comme son nom l’indique, invite le visiteur à passer à l’action, c’est-à-dire à cliquer. Il peut se placer sur une page de votre site web, dans l’un de vos articles de blog, ou au cœur d’un email. Il s’agit du premier élément de Content marketing qui va inciter votre prospect à s’engager dans votre tunnel de conversion. Votre objectif lorsque vous créez votre call-to-action ? Qu’il convertisse votre visiteur, encore inconnu, en contact, ou bien qu’il propose à votre contact déjà actif de télécharger de nouveaux contenus.

Voici quelques bonnes pratiques que je vous conseille de prendre le réflexe d’appliquer systématiquement lorsque vous créez un CTA :

  • Votre call-to-action doit être bien visible. Il doit ressortir sur la page web ou l’email, et on doit facilement l’identifier comme un élément cliquable. La forme de bouton est hautement exploitée, mais vous pouvez jouer la carte de l’originalité en créant un bandeau spécialement dédié, au cœur duquel apparaîtra un bouton.
  • Votre CTA doit absolument se trouver sur la première moitié de votre page web… voire moins, si elle est très longue ! Lorsque l’on sait qu’un internaute moyen arrête sa navigation à 48% d’une page web, on comprend la nécessité d’appliquer cette pratique immédiatement !
  • Votre call-to-action doit indiquer clairement l’action que l’utilisateur est invité à faire. Pour cela, utilisez des verbes d’action ; les plus fréquents sont cliquer (« Cliquez ici pour un essai gratuit »), télécharger (« Je télécharge l’ebook ») ou consulter (« Consulter la brochure »). En ce qui concerne l’utilisation de l’infinitif ou de l’impératif, il n’y a pas de règle : à vous de trouver le schéma de CTA qui convient à votre cible.$

 

La Landing Page, pièce-maîtresse sur l’échiquier du Content marketing

Derrière votre CTA se trouve l’URL qui mènera à votre Landing Page. Cette page d’atterrissage est un élément-clé de votre processus de conversion : elle permet à votre prospect de télécharger votre contenu, en échange d’informations demandées via un formulaire. Le but d’une Landing Page est ainsi d’être suffisamment convaincante sur la valeur du contenu proposé, pour que votre prospect accepte de vous délivrer son identité, et au minimum une adresse mail, si ce n’est des informations concernant ses enjeux ou sa maturité. Défi des plus compliqué, dans un monde où les internautes sont déjà sur-sollicités !

Voici comment délivrer de la meilleure manière qui soit votre superbe contenu à partir d’une Landing Page :

  • La page d’atterrissage doit être agencée pour la conversion ; aucun élément, call-to-action ou barre de navigation, ne doit détourner votre prospect de l’objectif premier : remplir votre formulaire. Ajoutez-y seulement une description du contenu et une image, pas plus.
  • Votre Landing Page doit contenir un titre et une description attirante, mais réaliste. Que propose votre contenu ? Quelle thématique, quels sujets de réflexion aborde-t-il ? N’oubliez pas de préciser le format de votre communication, et expliquez en quoi elle aidera votre prospect dans ses réflexions.
  • L’élément central de votre Landing Page est le formulaire, qui doit être bien visible, et surtout… ne pas en demander trop! Soyez réaliste quant au nombre d’informations que vous pouvez demander à votre prospect. Des logiciels de marketing automation, comme HubSpot, permettent d’adapter les questions des formulaires au stade de maturité de vos prospects : malin, non ?

Et le scoring, vous y avez pensé, au scoring ?

Un système de scoring est un processus mis en place à partir d’un CRM qui attribue à chaque action prise par votre prospect sur Internet un nombre de points défini. A-t-il visité votre centre de ressources ? +50 points. A-t-il téléchargé telle ou telle communication ? +200 points. Vous pouvez ainsi suivre la maturité de vos contacts, et personnaliser au mieux votre stratégie de contenu, en leur proposant des communications adaptées à leur stade de réflexion.

 

La Thank You Page, le gage de confiance à ne pas négliger

Votre prospect a rempli le formulaire sur votre Landing Page ? Il est temps de lui délivrer ce que vous lui avez promis. Derrière la page d’atterrissage, vous pouvez choisir de mettre directement à disposition votre contenu au format PDF… mais il est recommandé de créer une Thank You Page. Comme son nom l’indique, la Thank You Page permet de remercier le visiteur pour sa confiance (il vient tout de même de vous donner de précieuses informations sur lui !), mais aussi de l’inviter à avancer plus loin dans son cycle de maturité.

Voici comment procéder à la conception d’une Thank You Page vraiment efficace :

  • Votre page de remerciement délivre nécessairement le contenu proposé sur la Landing Page, derrière un call-to-action bien identifiable. La confiance que votre prospect vous porte en dépend.
  • Votre Landing Page comporte d’autres call-to-action : votre barre de navigation, au cas où le prospect veuille en apprendre plus sur vos offres, et un lien vers un autre contenu pertinent. Vous pouvez par exemple choisir de mettre un lien vers la Landing Page d’une communication sur la même thématique. Ainsi, vous continuez à faire grimper le score de votre prospect… et son intérêt pour votre solution.

Et pourquoi pas plutôt un follow-up email ?

Certains marketeurs utilisent en lieu et place d’une Thank You Page un email de suivi pour envoyer le contenu promis. Ce levier de conversion est particulièrement apprécié des utilisateurs, qui comprennent mieux l’utilité de vous avoir donné leur adresse email : expérience utilisateur ++ ! De plus, si vous avez déjà détecté dans votre base de contacts vos concurrents, grâce à votre CRM, vous pouvez les mettre dans une liste d’exclusion, ce qui les empêchera d’avoir accès à votre stratégie de contenu. Malin !

 

Si ces bonnes pratiques ont été éprouvées, elles ne peuvent être considérées comme des recettes miracle. Chaque secteur d’activité, chaque entreprise B2B a des cibles spécifiques, et elles seules doivent guider votre content marketing. Bonne nouvelle : une stratégie de content marketing n’est jamais fixe, et peut évoluer en fonction des découvertes que vous faites en cours de route. Le meilleur pli à prendre reste de toujours tester de nouvelles techniques pour améliorer sans cesse la performance de ses leviers de conversion !

télémarketing détection de leads phoning externalisation détection leads Votre organisation

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !