L'environnement à l'heure de l'Entreprise Numérique.

Alors que l'on tend vers une digitalisation totale du poste de travail d'un salarié, savons-nous réellement quel est l'impact environnemental de la vie professionnelle de chacun ?

Quelle est l’empreinte numérique d’un salarié ?

Par Frédéric Bordage  -  22/04/2016

Pas terrible

Correct

Bien

Super

Excellent

 

ImprimerImprimer

Benchmark Green IT 2016 - Infographie

Si vous lisez régulièrement GreenIT.fr, vous connaissez déjà l’empreinte d’un internaute et les gestes clés pour la réduire. Mais qu’en est-il d’un salarié dans le cadre de sa vie professionnelle ?

Pour la première fois en France et en Europe, 9 grandes entreprises privées et publiques ont agrégé les données de leurs systèmes d’information pour évaluer l’empreinte environnementale associée et identifier les principaux leviers et bonnes pratiques à mettre en œuvre pour la réduire.

Réalisé par GreenIT.fr pour le compte du Club Green IT et du Cigref, en collaboration avec laFing et le programme Transitions2, ce benchmark a porté sur :

  • 515 000 utilisateurs ;
  • 2,6 millions d’équipements informatiques et télécoms ;
  • et 56 400 m2 de salle informatique ;

Sauf exception, tout le système d’information situé en France a été pris en considération. La fabrication et l’utilisation des équipements ont été prises en considération au travers de trois indicateurs environnementaux :

  • énergie (dont énergie grise et incluant l’électricité) ;
  • eau (eau bleue, sauf pour le papier qui inclut l’eau verte) ;
  • gaz à effet de serre ;

23 000 litres d’eau par an et par utilisateur

L’empreinte environnementale annuelle du système d’information des 9 organisations étudiées totalise :

  • 782 344 MWh d’énergie (soit 5,8 millions d’ampoules basse conso allumées pendant 1 an) ;
  • 264 440 t CO2e (soit 1,6 milliard de kms en voiture) ;
  • 11 988 530 m3 d’eau (soit 1,3 milliards de packs d’eau minérale).

Soit une empreinte numérique par utilisateur et par an de l’ordre de :

  • 1 520 kWh d’énergie (l’équivalent de 50 ampoules basse consommation allumées pendant 2000 heures) ;
  • 514 kg CO2e (l’équivalent de 3 100 kms en voiture, soit un Paris-Moscou) ;
  • 23 555 litres d’eau (l’équivalent de 428 douches ou de 2617 packs d’eau minérale).

Les organisations qui ont participé au Benchmark Green IT 2016 du Club Green IT sont plus matures que la moyenne. Elles ont toutes initié une démarche Green IT / de numérique responsable depuis des années. Ces chiffres doivent donc être pris avec du recul et majorés significativement pour obtenir une empreinte plus représentative de la moyenne nationale.

Dans une prochaine série d’articles nous présenterons les autres enseignements du Benchmark Green IT 2016 : sources d’impacts, bonnes pratiques à mettre en œuvre, etc. Stay tuned !

Si vous avez fait cet exercice dans votre entreprise, vos chiffres nous intéressent ! Partagez-les en commentaire.

Sources : GreenIT.fr et http://club.greenit.fr/benchmark.html

externalisation détection leads Votre organisation télémarketing détection de leads phoning

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !