Des acteurs de l'IT oeuvrent pour accompagner la transformation digitale francaise.

Les forces vives françaises de l'IT s'allient dans la transformation digitale

Source : Le Monde Informatique

L’Afdel, la FIM, le Gimélec, le Symop, Syntec Numérique, l’UIMM, le Cetim, l’Ensam et l’Institut Mines-Télécom se sont regroupés pour aider les entreprises à être plus innovantes. Crédit: D.R

L’Afdel, la FIM, le Gimélec, le Symop, Syntec Numérique, l’UIMM, le Cetim, l’Ensam et l’Institut Mines-Télécom se sont regroupés pour aider les entreprises à être plus innovantes. Crédit: D.R

Le regroupement lancé par l'Institut-Mines Télécom, l'Afdel, Syntec Numérique, la FIM, le Gimélec, le Symop, l'UIMM, le Cetim et l'Ensam vise à sensibiliser 15 000 entreprises aux enjeux de la transformation numérique et à accompagner 2 000 PME dans leur projet de modernisation.

L’Afdel, Syntec Numérique, la FIM, le Gimélec, le Symop, l’UIMM, le Cetim, l’Ensam et l’Institut Mines-Télécom vont constituer dans les prochaines semaines une association dédiée à l’industrie du futur. Elle portera une ambition commune : celle de faire de la France un leader de la nouvelle génération industrielle mondiale. Pour atteindre cet objectif, les entreprises, et particulièrement les PME pourront bénéficier d’un accompagnement opérationnel afin de rendre leur outil de production et leur organisation globale plus performants.

Création de 15 projets nationaux et européens

Parmi les propositions concrètes de l’association, figurent 3 actions : la création et la promotion d’ici fin 2016 de plus de 15 projets de dimension nationale voire européenne. Plus de 15 000 entreprises seront également sensibilisées à la transformation numérique et 2 000 PME ou ETI industrielles seront accompagnés dans leur projet de modernisation ainsi que dans le déploiement de leurs plates-formes technologiques.

« L’industrie de demain, flexible, agile, connectée, doit être capable d’exploiter d’énormes volumes de données et de s’adapter continuellement à son environnement », a commenté l’Institut Mines-Télécom et ses partenaires dans un communiqué. « Elle requiert donc des développements technologiques de pointe, portés aussi par les organismes de recherche français, reconnus au meilleur niveau mondial, en particulier dans les domaines des systèmes numériques et du manufacturing ».

Pour le centre de recherche, cette transformation constitue une réelle opportunité pour que l’industrie retrouve sa place dans la société par l’innovation, la qualité, le respect de l’environnement, mais aussi la formation et la diffusion des compétences. Cette diffusion répond à la nécessité d’insertion sociale et professionnelle ainsi qu’aux enjeux de l’employabilité présente et future des salariés.

Article de Véronique Arène

télémarketing détection de leads phoning externalisation détection leads Votre organisation

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !